Navigation – Plan du site
L’espace et le temps

Deriving the Manifestly Qualitative World from a Pure-Power Base: Light-like Networks

Sharon R. Ford
p. en

Résumés

Dans la perspective de construire le monde manifestement qualitatif des objets et des entités sans recours à une base ni catégorique ni qualitative, nous présentons une description possible de la manière dont des propriétés catégoriques d’ordre supérieur et des objets peuvent émerger d’un substrat de pures puissances. Nous explorons la possibilité de l’existence de champs, dont les fluctuations sont les entités transportant les interactions, et qui se sont différenciés de la topologie microscopique d’un espace de dimensions spatiales compactifiées. Puisque les trajectoires spatio-temporelles des bosons de jauge ne possèdent pas d’extension spatiale ni temporelle, nous soutenons que leur accorder le statut d’entités fondamentales conforte une ontologie de pures puissances. De telles entités, circulant à l’intérieur d’un réseau micro-topologique auto-suffisant, entretiennent des configurations spatiales de grandeurs physiques conservées, notamment l’énergie et l’impulsion. Perçues comme de type temporel et massif, elles représentent les entités fermioniques et donnent naissance au monde manifeste.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

1 Primitives
2 Circulation Networks
3 The semblance of the categorical
4 Powerful structure
5 Summary and conclusions

Aperçu du début du texte

This paper rises to the challenge of providing a sustainable account of the manifestly qualitative world without drawing upon fundamental categorical properties or particulars. It does so by conjecturing that the ostensible spa­tial priority of the world might obtain by virtue of powerful microtopological networks giving rise to massy and persistent ‘entities’, such networks com­prised of circulating gauge bosons which travel at the speed of light, possess no spatiotemporal extension, and lack rest mass. l describe how spacetime, locations, fermions, and the categorical-dispositional distinction, may all arise at higher levels. The challenge for this Light-like Network Account (LNA) is to describe how we get from the fundamental to these higher levels.

1 Primitives

I begin with the idea that field fluctuations—light-like processes with a spacetime interval of zero—are suitable candidates for fundamental ‘entities’. I also refer to them as ‘Neo-Parmenidean Individuals’ in deference to ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sharon R. Ford, « Deriving the Manifestly Qualitative World from a Pure-Power Base: Light-like Networks », Philosophia Scientiæ [En ligne], 15-3 | 2011, mis en ligne le 01 octobre 2014, consulté le 22 novembre 2014. URL : http://philosophiascientiae.revues.org/690 ; DOI : 10.4000/philosophiascientiae.690

Haut de page

Auteur

Sharon R. Ford

University of Queensland (Australia)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page