Navigation – Plan du site

Incommensurability and laboratory science

Emiliano Trizio
p. 235-266

Résumés

Le but de l’article est d’établir des relations entre, d’une part, la caractérisation générale kuhnienne de l’incommensurabilité comme impossibilité de traduire l’une dans l’autre les taxinomies de théories scientifiques rivales et, d’autre part, la version plus spécifique de l’incommensurabilité proposée par Hacking, laquelle porte sur des théories concurrentes s’étant stabilisées en relation à des équipements de laboratoire et des techniques de mesure différents. Sur la base d’une analyse, inspirée des travaux de Duhem, de la nature des taxinomies scientifiques, on soutiendra que l’approche linguistique kuhnienne est inadéquate pour rendre compte de la manière dont les termes scientifiques s’appliquent à la nature dans le domaine des sciences de laboratoire, au sein desquelles le rôle des opérations de mesure est essentiel. L’analyse introduira la notion de taxinomie duale et celle de caractère ostensif d’une théorie. Il apparaîtra que, une fois ces deux notions prises en compte, il devient possible de poser les bases d’une version taxinomique élargie de l’incommensurabilité, susceptible de fournir un cadre commun pour la discussion des exemples introduits par Kuhn et Hacking.

Haut de page

Notes de l’auteur

I wish to express my deep gratitude to Léna Soler, whose many comments and suggestions have compelled me to rethink various aspects of this article and to modify it in a substantial way. It is also a pleasure to thank Matteo Bevilacqua, Emiliano Boccardi, Fantina Madricardo, Ayesha Mian, Anna Sartori and the anonymous referees of Philosophia Scientiæ for helping me to improve its form and content.

Pour citer cet article

Référence électronique

Emiliano Trizio, « Incommensurability and laboratory science », Philosophia Scientiæ [En ligne], 8-1 | 2004, mis en ligne le 23 juin 2011, consulté le 26 mai 2017. URL : http://philosophiascientiae.revues.org/603 ; DOI : 10.4000/philosophiascientiae.603

Haut de page

Auteur

Emiliano Trizio

Universities of Paris-X Nanterre et Venezia Ca’ Foscari

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page