Navigation – Plan du site

Premières réflexions sur les rapports entre la logique symbolique et l’informatique

R. Bozzi
Traduction de Michel Bastit et Agnès Bastit
p. 117-135

Résumé

Georges Kalinowski, dans « Raison, entendement et philosophie » [Kalinowski 1974, 125-127], isolait quatre fonctions d’une même faculté : l’intellect comme fonction de la connaissance intuitive, la raison (des anciens) comme fonction de la connaissance médiate, l’entendement fonction d’élaboration des sciences (au sens moderne) et la raison (des modernes) fonction d’élaboration de la philosophie ou au moins d’une partie de la philosophie. Kalinowski reconnaissait ainsi à la pensée ancienne et à la pensée moderne des contributions originales différentes. Le présent essai veut être un hommage à Georges Kalinowski, dans l’esprit de ces précisions : il donne lieu aujourd’hui, avec une brève introduction sur les rapports entre la logique de Boole et de Frege et les fondements de l’informatique, à une méditation que l’on prévoit beaucoup plus vaste sur les rapports entre logique aristotélico-thomiste, logique symbolique, mathématique, théorie des ensembles et informatique.

Haut de page

Texte intégral

Texte intégral en libre accès disponible depuis le 01 avril 2009.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

R. Bozzi, « Premières réflexions sur les rapports entre la logique symbolique et l’informatique », Philosophia Scientiæ [En ligne], 10-1 | 2006, mis en ligne le 01 avril 2009, consulté le 29 août 2014. URL : http://philosophiascientiae.revues.org/496 ; DOI : 10.4000/philosophiascientiae.496

Haut de page

Auteur

R. Bozzi

Université Grégorienne/Rome

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page