Skip to navigation – Site map
Varia

Sur la classification des systèmes philosophiques et la logique

Logic and the Classification of Philosophical Systems
Gabriella Crocco
p. 127-148

Abstracts

Jules Vuillemin’s classification of philosophical systems served as a foundation for the relations between science and philosophy by excluding the possibility of a scientific philosophy. Furthermore, it explains philosophical work by making the field of possible philosophical choices explicit while also rejecting relativism. This classification is founded on what Vuillemin calls general semiotics which includes logical analysis in a way which is not entirely satisfying. The paper sketches a structural analysis of logical deduction which enables classification to be given purely logical foundations.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

1 Le rôle de la classification
1.1 Vérité formelle et vérité matérielle d’un système philosophique
1.2 La solution de Vuillemin : la classification des systèmes comme outil régulateur
1.3 Les postulats de la solution de Vuillemin : sémiologie et vérité
1.4 Difficultés de la classification des formes de la prédication
2 Les conditions d’une mise à l’épreuve de la classification dans le royaume de la logique
2.1 Les difficultés de la neutralité et de l’expressivité : connecteurs et axiomatique
2.2 Une solution : le système de séquents
2.3 À quelles conditions la logique pourrait-elle rendre une classification possible ?
3 Tentative d’une classification logique
3.1 La notion de règle contextuelle et le principe de variation
3.1.1 Règle contextuelle
3.1.2 Règles contextuelles déductives
3.1.3 Règles contextuelles extra-déductives
3.1.4 Règle logique contextuelle
3.2 La combinatoire
4 Conclusion

Text / first lines

1 Le rôle de la classification

1.1 Vérité formelle et vérité matérielle d’un système philosophique

Dans son article « Temps historique et temps logique dans l’interprétation des systèmes philosophiques » [Goldschmidt 1970b], Victor Goldschmidt distingue vérité formelle et vérité matérielle d’un système philosophique. La méthode dogmatique (c’est-à-dire la méthode structurale opposée à la méthode génétique en histoire de la philosophie) « accepte, sous bénéfice d’inventaire, la prétention des dogmes [philosophiques] à être vrais ». Elle est par là éminemment philosophique car « elle aborde une doctrine conformément à l’intention de son auteur et, jusqu’au bout, garde au premier plan le problème de la vérité... » L’application de cette méthode permet de ressaisir la progression (la méthode) des démarches par lesquelles une thèse, une « intuition originelle », est explicitée en discours philosophique. Doctrine et méthode ne sont pas des éléments séparables, car la recherche en matière de...

Top of page

References

Electronic reference

Gabriella Crocco, « Sur la classification des systèmes philosophiques et la logique », Philosophia Scientiæ [Online], 20-3 | 2016, Online since 09 November 2019, connection on 29 March 2017. URL : http://philosophiascientiae.revues.org/1208 ; DOI : 10.4000/philosophiascientiae.1208

Top of page

About the author

Gabriella Crocco

Aix-Marseille Université, CNRS CEPERC UMR 7304, 13621, Aix-en-Provence (France)

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page