Navigation – Plan du site

Spatial Elements in Visual Awareness. Challenges for an Intrinsic “Geometry” of the Visible

Liliana Albertazzi
p. 95-125

Résumés

Un enjeu majeur pour les recherches actuelles dans les sciences de la vision consiste à mettre au point une approche dépendante de l’observateur – une science des apparences visuelles située au-delà de leur véridicité. L’espace dont nous faisons l’expérience subjective est en réalité hautement « illusoire», et les éléments de base du champ visuel sont des structures qualitatives, contextuelles et relationnelles, et non des indices métriques et dépendants du stimulus. Sur la base de nombreux résultats disponibles dans la littérature traitant de la manière dont fonctionnent les divers constituants de l’espace (formes, surfaces, etc.), l’article décrit les éléments qualitatifs de base d’un tel espace et pose la question de la « géométrie» des apparences visuelles. Il formule enfin un ensemble de propositions pour d’éventuelles recherches poursuivant l’examen de l’espace visuel d’un point de vue expérimental.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

1 Introduction
2 Appearances and physical objects
3 Qualities
4 Aisthesis
5 Spatial primitives
6 Visual points, lines, surfaces and volumes
7 Experimental phenomenology of a visual point
8 Experimental phenomenology of a visual line
9 Experimental phenomenology of visual surfaces and visual volumes
10 Preliminary conclusions

Aperçu du début du texte

1 Introduction

The visual objects in conventional psychophysical science are mainly understood and represented in terms of Euclidean geometry, starting from primitives defined in terms of points, lines, and surfaces. It is generally assumed that there are Euclidean surfaces in the visual field, and that shapes have geometrical properties replicable in computational terms [Marr 1982]. This is generally seen to be an unproblematic issue in the current computational theory of vision. However, doubts about the Euclidean nature of visual spaces and visual objects have been raised by a broad array of so-called geometric illusions: straight lines are seen as curved [Hering 1861], [Zöllner 1860] or slightly tilted [Morgan & Moulden 1986], [Münsterberg 1897], arcs are perceived as flattened [Müller-Lyer 1889], [Tolanski 1964], vertical segments are overestimated with regard to horizontal ones [Chapanis & Mankin 1967], [Oppel 1854-1855], circles and squares are perceived with apparent size [Eb...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Liliana Albertazzi, « Spatial Elements in Visual Awareness. Challenges for an Intrinsic “Geometry” of the Visible », Philosophia Scientiæ [En ligne], 19-3 | 2015, mis en ligne le 30 octobre 2018, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://philosophiascientiae.revues.org/1126 ; DOI : 10.4000/philosophiascientiae.1126

Haut de page

Auteur

Liliana Albertazzi

CIMeC (Center for Mind/Brain Sciences) and Department of Humanities, University of Trento (Italy)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page