Navigation – Plan du site

Raymond Ruyer

Numéro thématique de Philosophia Scientiæ 21/2 (juin 2017)

Editeurs invités : Fabrice Colonna (Paris), Fabrice Louis (Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie – Archives Henri-Poincaré – UMR 7117)

Date limite de soumission : 01/05/2016

Date de notification : 01/09/2016

Raymond RUYER s’est éteint en 1987. Près de trente après, son œuvre est toujours sous le coup d’un curieux paradoxe : révélée au plus grand nombre par La Gnose de Princeton, véritable canular philosophique où le philosophe nancéien expose avec humour sa conception du monde, les spécialistes des questions philosophiques portant sur l’ontologie se sont peu interrogés sur l’originalité de son monisme de formes.

Cet appel à contributions pour Philosophia Scientiæ a pour ambition de remédier en partie à cette lacune. Nous proposons donc aux chercheurs d’écrire à partir du thème suivant : qu’est-ce qui fait la spécificité du monisme de Ruyer ? La manière dont il « retourne le matérialisme », ou bien dont il élabore sa critique du dualisme à l’aide de ses concepts clefs (forme, domaine absolu, auto-survol, dimension trans-spatio-temporelle) pourra être précisée en plaçant Ruyer « en confrontation ».

Citons par exemple et de façon non exhaustive : Leibniz pour sa monadologie, Bergson pour sa conception de la perception, Simondon pour sa conception de l’information, Wittgenstein pour son refus de l’internalisme, Dennett pour la première partie de l’œuvre de Ruyer, celle où il était un mécaniste convaincu…

Mais on pourra également s’interroger de manière plus précise sur les influences qui ont permis à sa philosophie d’évoluer. La plus remarquable de ces évolutions est celle qui se produit entre son Esquisse d’une philosophie de la structure (1930) et La conscience et le corps (1937). Il passe en quelques années d’un mécanisme à une conception résolument orientée vers le finalisme. Quelques articles publiés dans l’intervalle permettent de reconstruire cette évolution.

Enfin il serait utile de se demander si les arguments de Ruyer utilisés pour retourner le matérialisme et plus généralement le physicalisme sont toujours d’actualité. Face à l’évolution des connaissances en biologie, en intelligence artificielle, La Genèse des formes vivantes et La Cybernétique et l’origine de l’information sont-ils toujours aussi convaincants sur un plan philosophique ?

Les manuscrits envoyés pour soumission devront :

  • Être écrits en anglais ou en français

  • Contenir un résumé en français et un résumé en anglais (200-300 mots)

  • Ne pas dépasser 50 000 signes (incluant espaces, résumés et notes)

  • Être préparés pour une évaluation anonyme

  • Être envoyés aux adresses suivantes :

f.colonna@aliceadsl.fr
fabrice.louis@ac-nancy-metz.fr

Format de l'article, voir les instructions aux auteurs http://philosophiascientiae.revues.org/452