Navigation – Plan du site
Varia

Insaisissable Belle au bois dormant

Laurent Delabre et Léo Gerville-Réache
p. 251-269

Résumés

Dans cet article sont commentées trois tentatives de résolution de la Belle au bois dormant, la célèbre énigme d'auto-localisation qui engendre un paradoxe probabiliste troublant : l'arbitrage fréquentiste propose une lecture ontologique des probabilités lorsque l'approche bayésienne atteint une limite ; l'analogie avec le Monty Hall s'efforce de penser de nouvelles règles de révision doxastique communes aux deux problèmes ; enfin, la leçon des compagnons encourage le partage et l'harmonisation d'estimations probabilistes entre agents rationnels. Chacun des trois arguments est rappelé brièvement, puis certaines parties sont examinées plus attentivement, critiquées ou au contraire appuyées par des idées neuves, telles que la variante des Quatre Belles.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

1 Introduction
2 L’arbitrage fréquentiste
3 L’analogie avec le problème de Monty Hall
4 La leçon des compagnons de la Belle
La variante des Quatre Belles
5 Discussion

Aperçu du début du texte

1 Introduction

Le paradoxe probabiliste de la Belle au bois dormant n’est pas une récréation mathématique. C’est une véritable boîte de Pandore qui nous ramène toujours aux zones d’ombre de chaque théorie invoquée en vue de sa résolution. En ajoutant une drogue à effet amnésique au protocole anodin d’une expérience de pensée, nous ranimons soudain des controverses très profondes liées aux concepts de probabilité, de rationalité, d’identité, de connaissance, de temps ; nous revisitons des principes, moins solides qu’ils en avaient l’air, et participons à une aventure épistémologique captivante.

Rappelons le problème. Ce dimanche soir, des chercheurs vont endormir pendant quelques jours la Belle au bois dormant ; puis ils lanceront une pièce de monnaie équilibrée. Selon le résultat, ils interrompront brièvement le sommeil de la Belle soit une, soit deux fois : si face, un réveil le lundi ; si pile, un réveil le lundi, un autre le mardi. Chaque fois, ils auront un entretien avec elle, pu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laurent Delabre et Léo Gerville-Réache, « Insaisissable Belle au bois dormant », Philosophia Scientiæ [En ligne], 19-1 | 2015, mis en ligne le 23 avril 2015, consulté le 28 mai 2017. URL : http://philosophiascientiae.revues.org/1064 ; DOI : 10.4000/philosophiascientiae.1064

Haut de page

Auteurs

Laurent Delabre

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. UMR 8590 -- IHPST (France)

Léo Gerville-Réache

Université de Bordeaux
UMR 5251 -- Institut de Mathématiques de Bordeaux (France)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page