Navigation – Plan du site
Logic and Philosophy of Science in Nancy (II)

Reason, Emotion, and the Context Distinction

Jeff Kochan
p. 35-43

Résumés

La recherche empirique et philosophique récente remet en question l’idée selon laquelle raison et émotion sont nécessairement en conflit l’une avec l’autre. Pourtant, les philosophes des sciences ont été lents à réagir à cette recherche. Je soutiens qu’ils continuent à exclure l’émotion de leurs modèles du raisonnement scientifique, parce qu’ils considèrent qu’elle appartient typiquement au contexte de découverte plutôt qu’au contexte de justification. Je suggère toutefois, en prenant pour exemple le fiabilisme, que des travaux récents en épistémologie remettent en cause l’autorité généralement accordée à la distinction entre ces contextes. On peut considérer que l’émotion joue un rôle fiable dans la formation des croyances scientifiques, ce qui pour le fiabiliste signifie également leur justification.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

1 Introduction
2 Reason, emotion, and the context distinction
3 The reliability of scientific emotions
4 Scientific emotions as social phenomena
5 Conclusion

Aperçu du début du texte

1 Introduction

The number of contemporary philosophers who have addressed the question of whether emotion plays a constructive role in scientific reasoning can be counted on one hand, or perhaps two if one tries hard. The most prominent among them are James McAllister, Lisa Osbeck and Nancy Nersessian [Osbeck & Nersessian 2011, 2013], and Paul Thagard. This lack of interest in the epistemic importance of emotions is somewhat puzzling. In recent years, a growing body of influential work by philosophers and cognitive scientists has challenged the prevailing assumption that reason and emotion necessarily conflict with one another. Indeed, emotion has now emerged as a central theme in contemporary philosophy of mind and as a vibrant topic of empirical research in the cognitive sciences. And yet, philosophers of science have given hardly any attention to these developments. I cannot be alone in my surprise that this should be so. In 2002, McAllister could reasonably write:

I forecast that ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jeff Kochan, « Reason, Emotion, and the Context Distinction », Philosophia Scientiæ [En ligne], 19-1 | 2015, mis en ligne le 21 avril 2015, consulté le 24 mars 2017. URL : http://philosophiascientiae.revues.org/1036 ; DOI : 10.4000/philosophiascientiae.1036

Haut de page

Auteur

Jeff Kochan

Zukunftstkolleg – Philosophy, University of Konstanz (Germany)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page