Navigation – Plan du site
Logic and Philosophy of Science in Nancy (I)

Damasio, Self and Consciousness

Gonzalo Munévar
p. 191-201

Résumés

La notion de « conscience-noyau » due à Antonio Damasio comporte de sérieux défauts. Elle ne peut rendre compte de phénomènes comme le rêve ou le syndrome d’enfermement qu’une théorie adéquate de la conscience devrait expliquer, car elle suppose que la représentation de soi par un organisme est affectée par son traitement d’un objet. Cette condition ne peut être satisfaite dans aucun de ces deux états. De plus, dans de nombreux états dans lesquels l’organisme prend en compte l’effet, par exemple, de la perception d’un objet extérieur, cette prise en compte est inconsciente. Enfin, la connexion étroite que Damasio établit entre la conscience et le moi conduit à une division du moi intenable d’un point de vue théorique: des considérations liées à l’évolution exigent que même un moi primitif (par exemple un proto-moi) manifeste les traits d’un « moi autobiographique ».

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

1 Introduction
2 Damasio’s view of the self
3 Critique of Damasio’s view

Aperçu du début du texte

1 Introduction

Antonio Damasio has made so many important contributions to neuroscience that undertaking any criticism of his views must be accompanied by a good amount of trepidation. Nevertheless, it seems to me that the close connections he forges between consciousness and the self result in an unworkable theory of consciousness and are detrimental to his otherwise valuable insistence on providing a biological foundation to our conception of the self.

My concern is, in particular, Damasio’s division of consciousness into core consciousness and extended consciousness, with the first being a requirement for the presence of the second [Damasio 1999, 82-233], [Damasio & Meyer 2009, 5]. He then ties core consciousness to what he calls the “core self”, the most primitive form of self, which, to preserve the symmetry of his connections, must be considered separate and independent of his “autobiographical self”, in which extended consciousness plays an essential part [Damasio 1999, 100, 1...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gonzalo Munévar, « Damasio, Self and Consciousness », Philosophia Scientiæ [En ligne], 18-3 | 2014, mis en ligne le 19 janvier 2015, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://philosophiascientiae.revues.org/1015 ; DOI : 10.4000/philosophiascientiae.1015

Haut de page

Auteur

Gonzalo Munévar

Lawrence Technological University (USA)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page